Uwe Rosenberg

Allemagne

Présentation

Specifications


Auteur
66 Jeux
Illustrateur
1 Jeux
Zone géographique
Allemagne
Site web
http://lookout-games.de/

Avis

Cottage Garden

Ai-je la main verte ?

| 28 janv. 2018 | william150574

Cottage garden est un jeu vraiment agréable, relativement simple, inter-generationnel pourrait-on dire et très joli. Un petit jeu "simple" du grand uwe

Patchwork

Simple mais efficace

| 18 mai 2017 | limp
Patchwork est une sorte de Tétris dans lequel vous allez devoir acheter vos blocs à placer tout en devant gérer vos finances et surveiller que votre choix n'entraine pas de bonnes opportunités pour votre adversaire. Voilà, c'est tout. C'est simple, nerveux, terriblement efficace, et ça a la bonne idée de pouvoir se pratiquer en dilletant, en couple ou avec son enfant, ou entre gamers aimant tout calculer. Une petite courbe d'apprentissage fort sympathique qui démontre que le jeu est plus malin qu'il ne parait... Les jeux exclusivement faits pour deux à paraitre ne sont pas légions. De plus, ils se font souvent out aussi vite oublier. De par chez moi, ce ne sera pas le cas de Patchwork. Il figure dans mon top 3 des jeux exclusivement pour deux parus en 2015 (aux côtés de Star Realms et BraveRats).

Bohnanza

Les zaricots de Rosenberg

| 18 mai 2017 | Ryleh
Dimanche aprem.... fait chauuudddddd, les neurones fondent, tiens si on ressortait un petit jeu de cartes sympa à trois, Bohnanza ? Il a pas pris une ride pépère, du haut de ses 18 ans (déjà !), il est toujours aussi bon. Les esprits chafouins dénigreront le manque total de contrôle et la grande présence du hasard, qui fait que l'on toujours dépendant du tirage (esprit kubenbois, celle la elle est pour toi !). Koikeuh. En se débrouillant bien lors des échanges on peut diriger un minimum le hasard et contourner cette saloperie de pioche, qui vous oblige à déplanter votre champ super rentable à moyen terme pour une bouse infâme que vous n'avez pas réussi à refourguer à un compère difficile en affaires ! Sa première extension est rapidement indispensable, pour renouveler un peu la pioche, le reste est lui fort dispensable. Son format vous permet de le balader dans une poche. Ses illustrations ne vont pas plaire à tout le monde, mais là c'est histoire de goût...

Ora et Labora

Pousse du cube en bois et compte

| 18 mai 2017 | Ryleh
De temps en temps, cela fait du bien de prendre un gros jeu entre joueurs confirmés. Ora et Labora fait partie de ces monstres ludiques qui prennent du temps à être domestiqué. Un mélange plutôt réussi du Havre et d'Agricola du même auteur, la gestion d'un monastère du Moyen Age (prie et travaille, le titre est plutôt explicite), où Uwe Rosenberg a astucieusement remplacé la collecte des revenus sur un plateau par une roue de ressources évolutives. La mécanique est belle, rien à redire : deux moines et un prieur en tout et pour tout, un monastère disposant de ses paysans corvéables, des ressources à collecter, des bâtiments à acheter. Mais il n'y a rien de nouveau, Rosenberg renouvelle astucieusement ses recettes, mais il n'apporte rien au jeu de pose d'ouvriers. Je ne me suis pas ennuyé une seconde, mais n'ait pas eu le frisson ressenti avec les gueules noires ou les maîtres couturiers. Pour une première partie, j'ai fini deuxième sur quatre, ce qui est plutôt bien (surtout vu la différence, 11 points, ce n'est pas grand chose à ce jeu), mais franchement je n'ai pas l'impression de l'avoir mérité. Comme pour Bruxelles (Etiienne Espreman a d'ailleurs joué à ce jeu, c'est flagrant), les façons de scorer sont multiples et il se trouve que ma méthode a rapporté plus que mes autres compagnons de jeu. Et c''est long. Arrivé à 20.45, explication des règles finies à 21.30, jeu fini à 1.00. Au final, pas un mauvais jeu, mais à réserver aux kubenbois hardcore. Si vous avez le Havre, ou à la limite Agricola, vous pouvez vous en passer...