Thurn et Taxis - L'Aventure Postale

6.8 /10 (10 notes)
Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Installez vos relais de poste à travers les bourgades allemandes, afin de dominer la compétition pour le plus beau réseau de calèches postales!

À son tour, un joueur:

- pioche obligatoirement une carte parmi 6 visibles (ou directement dans la pioche)

- pose obligatoirement une carte pour former une nouvelle route (on ne peut poser de cartes que si elles sont voisines des cartes déjà posées)

- déclare éventuellement la fermeture de la route devant soi

Pour fermer une route, il faut que la longueur soit au moins de 3 (cartes/villes). On place alors un relais de poste:

- soit sur une ville de chaque région présentes sur la route

- soit sur toutes les villes d'une région présentes sur la route

On récupère aussi une carte caléche, d'abord de longueur 3, puis 4, puis 5, puis 6, puis 7, si la longueur de notre route égale ou excède la longueur de la calèche. On ne peut obtenir une longueur de valeur supérieure que si on a gagné au préalable la précédente.

On peut utiliser un pouvoir parmi 4 durant notre tour:

- remplacer les 6 cartes visibles

- piocher 2 cartes au lieu d'une

- poser 2 cartes au lieu d'une

- augmenter de 2 la longueur de la route pour l'obtention de la carte calèche

La partie se termine lorsqu'un joueur récupère la calèche 7 ou pose tous ses relais de postes.

On compte alors les points:

- les divers bonus en cours de parties: être dans toutes les régions, avoir rempli une région, avoir réalisé une route de longueur 5, 6 ou 7. Plus on obtient un bonus avant les autres, plus il rapporte.

- les points de notre carte calèche

- moins le nombre de maisons non posées

Celui avec le plus de points gagne la partie.

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
60 minutes
Mécanismes
Construction, Placement
Thèmes
Ville
Date de sortie
1 janv. 2006
Auteur(s)
Andreas Seyfarth, Karen Seyfarth
Illustrateur(s)
Michael Menzel
Editeur(s)
Rio Grande Games, Hans im Glück, Schmidt

Récompenses de jeu


Spiel des Jahres
Spiel des Jahres 2006

avatar

Allez, je poste mon avis...

| 18 mai 2017 | limp
Alors qu'en est il de ce spiel des jahres ? Qu'en est il de cette comparaison avec "les aventuriers du rail" ? Et bien voilà: oui le jeu n'est pas si complexe que ça et il s'agit bien de construire des chemins ici aussi. Le gros plus, à première vue, est qu'il n'y a pas de carte "objectif". Chouette, le hasard du jeu de Moon est gommé ! ... euh, eh bien non, n'allons pas trop vite en besogne... Car il y a des cartes à piocher et elles conditionnent tout le jeu. Alors oui, on peut piocher celle que l'autre voudrait, oui on a du choix... mais bof, on fait au mieux avec ce qu'on a déjà et en fonction de ce qui a été posé sur le plateau. Les choix, me semble t'il, n'en sont pas des vrais. Alors, "les aventuriers du rail" me semble plus "accessible", avec plus d'interactions (même si ce n'est pas le fort de ces deux jeux), plus joli. Thurn donne l'impression d'être plus tactique mais en même temps on a souvent l'impression d'être guidé dans nos choix. Et puis surtout, et je terminerais par cela, là où "les aventuriers du rail" vous donne cette poussée d'adrénaline de "il va me prendre ma place" ou de "je vais pas avoir le temps de terminer mon objectif avant la fin" bêh "Thurn et Taxis" ne fait pas vibrer tout au long de la partie. Bon ? oui, mais juste pour passer le temps, pas pour s'amuser vraiment ni pour garder dans une ludo... Suivant !
avatar

Un bon ancien

| 18 mai 2017 | popol
Il commence à prendre de l'âge mais il est toujours agréable à jouer. Le hasard est présent mais le matériel est agréable et le jeu fluide. Ce n'est pas un grand jeu mais pour jouer en famille c'est parfait. Les parties sont courtes mais tendues.
avatar

TuT TuuuT ! Laissez passer, cornes gidouilles !

| 18 mai 2017 | Meeeuuhhh
Type de jeu : Où l’on pioche des cartes et puis où l’on en pose mais que j’aime bien quand même pour une raison qui m’échappe moi-même. Nombre de parties jouées : 3 Avis compendieux : On m’avait dit beaucoup de mal de ce jeu, puis la même personne qui en avait dit du mal l’a acheté (de l’étrangeté de la nature humaine), et j’ai fini par y jouer et j’en suis ma foi fort satisfait. D’abord il est beau, du moins je trouve (ça veut peut-être dire qu’il est en fait moche). Puis c’est un jeu fluide, où il y a pas mal de choses à faire, où il faut bien observer ce que font ses adversaires pour sentir les coups les plus juteux. L’interaction, souvent présentée comme absente, est néanmoins à mon sens bien présente dans la course de vitesse sur des objectifs qui sont nombreux : il faudra donc souvent choisir quel lièvre courir, s’adapter, changer de fusil d’épaule (surtout si le lièvre change de côté, bien sûr), préparer la future route alors qu’on est en train d’en faire une et bien surveiller l’approche de la fin de la partie. Bref, un jeu complet, accessible, pas lourd (léger, quoi), mais très agréable. Je pensai m’y ennuyer fermement au vu de ce que j’en avais ouï dire et de ce que j’en avais lu, ce ne fut pas le cas. Peut-être vieillis-je. Clarté des règles (5) : On me les a expliquées, rien à redire, ça glisse tout seul. Qualité du matériel (5) : Comme dit susditement, je le trouve plutôt joli, ce qui est peut-être mauvais signe. Une fois qu’il y a des relais de poste partout, il peut devenir difficile de bien analyser la situation, et un joueur étourdi oubliera sans doute aisément de réclamer par exemple les points liés à la présence dans chaque région, mais cela reste dur à améliorer. Les couleurs sont en revanche bien choisies et participent à la fluidité du jeu. Après, tout trouve bien sa place dans la boîte, le plateau est bien calé, et ça, c’est bien, c’est allemand, c’est carré, j’aime. Ah oui, sur l’aide de jeu, on parle d’un type qui permet de pioncher deux cartes. Allez savoir ce que cela peut bien vouloir signifier, tiens, pioncher des cartes. Reflet du thème (2) : J’ai même pas cherché à voir le rapport avec le thème. C’est quoi déjà ? L’établissement de relais de postes. Il faut lier les régions allemandes entre elles. Ah, oui, moui, pourquoi pas, avec un peu de bonne volonté. Il y a des calèches qui deviennent de plus en plus puissantes. Comme à Railroad Tycoon avec les locomotives, tiens tiens. Avis comportant ratiocinations et autres superfétations : On le compare souvent, je crois, aux Aventuriers du Rail, parce qu’à chaque tour, on pioche une carte, on pose une carte (aux Aventuriers, c’est l’un ou l’autre du reste). Mais là il y a toujours pas mal de choix à faire (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de choix à faire aux Aventuriers du Rail, mais là, pour le coup, à ce jeu, je me suis ennuyé aux quelques parties que j’en ai fait), sur le privilège à utiliser, il est nécessaire d’anticiper sur les tours suivant pour maximiser l’utilisation des privilèges (par exemple, ne pas avoir à poser deux cartes lorsqu’on voudrait aussi profiter de l’avantage de celui qui permet de prendre une plus grande calèche, autant vous dire que j’ai oublié leur nom, à ces zigotos-là), il faut surveiller les autres pour voir si par hasard ils ne seraient pas en train de faire comme vous pour vous griller la politesse, ces fourbes (si c’est vous qui la leur grillez, c’est vous le fourbe, mais ce n’est pas grave), bien anticiper la fin du jeu, essayer de retenir les cartes qui sont passées afin de ne pas les attendre stupidement (genre de chose qui m’est impossible). Non, vraiment, c’est loin d’être un jeu simpliste, mais il a la vertu de permettre de voir ses tenants et aboutissants assez rapidement (oh, je n’ai pas du tous les voir, bien sûr), tout en restant dynamique (même si les autres ne jouent jamais assez vite, parce que parfois, on voudrait bien jouer plusieurs fois de suite), rapide, nerveux, et, oserai-je le rajouter, oui, ben tiens, racé, si si, comme ces berlines fringantes aux chevaux piaffants que l’on voit sur les cartes, parce que c’est le thème, enfin, je crois, ou alors c’est que les auteurs aiment bien les chevaux qui tirent des berlines, allez savoir.
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles
ozark

ozark

ozark

19 avr. 2014

nous commençons la soirée , quentin , olivier et moi par un " THURN AND TAXI " qu'il ne connaissent pas et que je leur présente avec d'autant plus de plaisir que j 'aime beaucoup ce jeu . d'emblée , la partie va...


En savoir plus
Le Zeptien

Le Zeptien

Le Zeptien

3 févr. 2009

Partie découverte de L'aventure postale pour Gilles et Véronique. Ils connaissent bien les aventuriers du Rail et donc il me paraissait interessant de leur présenter ce jeu qui propose, en un peu plus complexe, un systéme de jeu à la LADR. Et...


En savoir plus
Le Zeptien

Le Zeptien

Le Zeptien

9 sept. 2007

Une partie de ce SdJ sympathique de temps à autres, j'aime bien. Nous avons une étrange théorie de par chez nous : en effet sur 8 parties jouées, j'ai remarqué qu'à 5 reprises, c'est le joueur qui à commencé qui a gagné...étrange. Cette partie allait-elle...


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu

Extensions

Thurn und Taxis : Glanz und Gloria

Thurn und Taxis : Glanz und Gloria

  • 2 à 4 joueurs
  • à partir de 10 ans
  • Sortie : 1 janv. 2007
En savoir plus
Thurn und Taxis : Der Kurier der Fürstin

Thurn und Taxis : Der Kurier der Fürstin

  • 2 à 4 joueurs
  • à partir de 10 ans
  • Sortie : 1 janv. 2006
En savoir plus