Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Les joueurs vont acquérir, tout du long de la partie, des tuiles qu'ils vont ajouter à leur plateau personnel, de sorte à construire petit à petit, un palace.

Les tuiles se placent tels des dominos et doivent donc respecter les illustrations qui y figurent de sorte que deux tuiles adjacentes forment un dessin uniforme et logique.

Chaque plateau de jeu représente un personnel, faisant penser à ceux des 1001 nuits (on croit reconnaitre aladdin, Jasmine...) et possédant ses propres particularités : chacun ne démarrera pas avec les mêmes "ressources". Et comme chacun possède 4 objectifs précis, mais également deux autres, secrets, tirés en début de partie, il faudra choisir les bonnes tuiles. Alors, prendrez-vous celles illustrant des gardes, des fenêtres, des colonnes, des tours... ?

Des Djins, représentés par de somptueuses figurines, pourront vous aider dans votre entreprise. Dès que vous en obtenez un, vous bénéficiez de son bonus tant qu'aucun autre joueur ne vous le prenne à son tour...

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 8 ans
Durée
45 minutes
Mécanismes
Objectif secret, Tuiles, Majorité, Cartes personnages
Thèmes
Asie, Bande dessinée
Date de sortie
mai 2014
Auteur(s)
Charles Chevallier
Illustrateur(s)
Xavier Collette
Editeur(s)
Bombyx

avatar

bienvenu en orient

| 18 mai 2017 | xilon
un super jeu de construction aux multiple façons de scorée plutôt familial + les gros joueurs ne s'enuirons pas il faut construire son temple sur 4 niveaux en choisisans ses tuiles possibilité à faire appel aux génies pour nous aider avec des objectifs communs entre les joueurs et une peu de course pour les bonnes tuiles ce jeu est magnifiquement illustré si vous avez l'occaz tester le il n'y a rien à jeter
avatar

Y'a de la tuile...

| 18 mai 2017 | jiba
Le jeu propose de construire un palais en assemblant des tuiles de carton. Les décors sur les tuiles devront bien évidemment se suivre, à la manière d’un puzzle. Mais, de plus, les joueurs marqueront des points en fonction des éléments présents sur leur palais. Chaque joueur choisira un personnage au début du jeu, qui lui donnera le début de son palais (l’espace de trois tuiles derrière le dessin du personnage) et les éléments sur lequel il marquera des points : fenêtre ou tourelle, dôme ou jardin, porte ou minaret. Le matériel est superbe, les palais bien dessinés, tout comme les quatre figurines de Djinns translucides et les saphirs qui servent de monnaie. Cependant, l’intérêt de ce matériel, autre qu’esthétique, n’est pas évident : en particulier le rôle des figurines de Djinns est quasi-annecdotique ! La vraie bonne idée du jeu est l’utilisation de la perspective : plus l’on monte dans la construction, plus les éléments sont petits, et sur le quatrième et dernier étage, il y en aura plus : par exemple deux fenêtres au lieu d’une. Il y a donc une sorte de “course au dernier étage” (qui malheureusement nuira souvent à la qualité ethétique des palais obtenus... les plus beaux palais ne sont pas toujours ceux qui rapportent le plus de points). En revanche, l’utilisation des différents personnages apporte finalement très peu au jeu : selon le personnage, on marquera des points en construisant des portes ou des minarets, mais la “mécanique” par derrière sera exactemen la même, seul le dessin changera... C’est d’autant plus dommage que bien d’autres objectifs auraient pu être proposés, par exemple réaliser des éléments de symétrie dans son palais ou disposer d’au moins un élément de chaque type. Par ailleurs, à trois joueurs il sera quasi impossible d’équilibrer le jeu : deux joueurs se battront pour contruire des portes, tandis que le troisième sera seul sur les minarets (ou l’inverse). Le côté “puzzle” aurait lui-aussi dû être plus développé, par exemple en accordant des points aux joueurs qui parviennent à achever la totalité du palais. Au final, oh les jolis saphirs ! Le jeu ressemble à une sorte de puzzle, mais sans le challenge de le compléter, il suffit de placer un maximum de portes et de jardins... Oh la superbe figurine de Djinn ! Tiens, avec ce perso je dois construire des dômes au lieu des jardins, mais bon ça ne change pas grand chose... Je commence à m’ennuyer là... Points positifs : * Le matériel superbe * L’utilisation de la perspective Points négatifs : * Le matériel superbe... et peu utile * Le côté répétitif, les différents personnages ne renouvelant pas réellement le jeu * Les parties souvent déséquilibrées, notamment à trois
Voir plus d'avis
Critique de Sultaniya

Critique de Sultaniya

22 janv. 2015 49 Critiques

En route pour Sultaniya! Une ville perse fondée à la fin du XIIIè siècle, dans laquelle vous allez construire votre palais, avec ses portes, ses minarets,...

En savoir plus
Sultaniya dispo dans moins de 1001 nuits...

Sultaniya dispo dans moins de 1001 nuits...

Voir plus d'articles