On the underground

7 /10 (1 notes)
Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Présentation rapide :

Une carte du métro londonien sert de plateau de jeu, sur laquelle vont être construites les lignes. Chaque joueur dispose de 2 à 4 lots de "wagons" colorés, suivant le nombre de joueurs (par exemple à 3 joueurs, l'un d'eux aura des wagons rouges, blancs et oranges). L'objectif est de construire ses lignes en optimisant les points récoltés par les déplacements des passagers.

Mécanisme :

1. À son tour, un joueur peut poser de 0 à 4 tronçons de ligne. Une fois que des wagons d'une couleur ont commencé à être posés, les autres wagons de la même couleur doivent être posés dans la continuité. Attention donc à ne pas se faire bloquer, même si les liaisons multiples sont nombreuses. On peut cependant construire toutes ses couleurs simultanément à différents endroits de la carte, tant que l'on ne pose pas plus de 4 wagons dans son tour. Par exemple, j'ai commencé une ligne blanche à un endroit, je peux faire ma ligne orange ailleurs, et revenir plus tard au blanc qui prolongera forcément les wagons blancs déjà posés.

En omettant de poser des wagons, on récupère des portions d'aiguillages qui serviront à créer des bifurcations sur nos lignes.

En atteignant certaines stations, on commence à gagner des points (des correspondances avec les gares rapportent 1 point, des objectifs à relier rapportent 3 points, et les fins de lignes rapportent 2 points plus une portion d'aiguillage). Effectuer des boucles rapporte aussi des points si l'on encercle d'autres stations.

2. Après avoir construit, on déplace les passagers. Ils sont symbolisés par un gros pion qui va se déplacer en direction d'une ou de deux stations indiquées par des cartes : on a toujours à côté du plateau 4 cartes qui représentent des objectifs prioritaires et/ou secondaires. Les passagers vont aller d'abord vers l'objectif prioritaire le plus accessible (s'il y en a un), et ensuite de là vers l'objectif secondaire le plus accessible (s'il y en a un), où il restera jusqu'au tour du joueur suivant.

Par "le plus accessible", on entend la destination où le passager aura le moins à marcher (les tronçons non encore construits), puis où il aura le moins de correspondances (le moins de lignes différentes). En cas d'égalité entre plusieurs solutions, c'est le joueur actif qui choisit. Chaque joueur marque alors 1 point par ligne utilisée lui appartenant.

La partie se termine le tour où la dernière carte objectif est piochée. On termine le tour de table pour que chaque joueur ait joué le même nombre de fois et c'est fini.

Rédigé par : Dncan

Descriptif issu du site "Tric Trac"

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 9 ans
Durée
60 minutes
Mécanismes
Construction, Placement
Thèmes
Ville
Date de sortie
1 janv. 2006
Auteur(s)
Sebastian Beasdale
Illustrateur(s)
Matthias Catrein
Editeur(s)
Rio Grande Games, JKLM Games

avatar

Métro de défauts ...

| 18 mai 2017 | limp
Underground est un bon jeu auquel on prend plaisir à jouer. Plusieurs façons de scorer, plusieurs choses à prendre en compte dans sa stratégie (le pion voyageur, les cases et liaisons qui rapportent 2 ou 3pts, son réseau qu'il faut bien placer et optimiser, la possibilité de gêner ou bloquer les concurrents...) Et tout ça dans un jeu vite expliqué et pas trop long. Oui, mais ... Le jeu n'est pas exempt de défauts. C'est même celui auquel j'en trouve le plus parmi ceux que je note de la sorte. Car le jeu manque légèrement de visibilité; et cette dernière sera difficile à améliorer car elle est due bien plus aux mécanismes qu'au design du jeu : Il faut bien visualiser quels seront les arrêts que va effectuer le pion voyageur; il faut trouver le chemin qui lui sera le plus court aussi (c'est pas du "Ricochet Robot, certes, mais ça hâche le jeu malgré le fait que ça ne soit pas agaçant... au début, car j'ai peur qu'au fil des partie la durée de vie du jeu en soit altérée.) A deux, la partie peut sembler un tout petit peu trop longues, à 4 des blocages peuvent apparaitre et un joueur peut trouver le temps long durant la partie. Ajoutez que parfois le tirage du pion voyageur avantagera tel ou tel joueur (même si c'est très léger puisque la quasi totalité des cartes sera jouée et que le pion se baladera bien sur tout le plateau.) Le jeu au final reste simple à apprendre et reste riche. Mais il suffit de jouer le meilleur coup, en réfléchissant bien : les choix pourraient se faire d'eux mêmes. Pas désagréable pour autant, le jeu plaira surement à la majorité. De là à prétendre qu'il fera partie de préférences de chacun ...
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles
Voir plus de parties de jeu