Notre Dame

7.8 /10 (9 notes)
Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Le plateau de Notre Dame est constitué de quartiers (autant que de joueurs, sauf à deux où on joue alors avec quatre quartiers) disposés autour de la célèbre cathédrale parisienne.

Chaque joueur reçoit son quartier, quatre cubes, une calèche , un apprenti et un set de 9 cartes à sa couleur (Correspondant aux sept zones du quartier, à l'apprenti et à notre dame)

Les 10 autres cubes de chaque joueur sont placés dans la réserve commune.

TOUR DE JEU:

Au début de chaque tour, le joueur pioche les 3 premières cartes de son "deck", en garde une et passe les 2 cartes restantes au voisin de gauche. On fait de même 2 fois encore. Chaque joueur se retrouve donc avec 3 cartes de 3 couleurs différentes.

À son tour, le joueur joue une de ses 3 cartes qui lui permettent de placer un habitant (cube) dans l'une des 7 zones de son quartier (celles correspondant à la carte jouée) : cela lui permet de gagner de l'argent, des points de victoire, de se défendre contre l'arrivée des rats, de récupérer des habitants... ou de se placer à Notre Dame, ou encore de déplacer sa calèche dans les rues des quartiers adverses.

Une fois que les joueurs ont joué deux de leurs cartes, on défausse la troisième sans la dévoiler.

Une action bonus peut être utilisée moyennant finance, en soudoyant l'un des trois personnages proposés à chaque tour.

Les rats envahissent la ville, la peste arrive, fait perdre des points de victoire et des habitants à ceux qui n'ont pas pris de précautions, et un nouveau tour commence.

Le jeu se joue en trois manches de trois tours: à chaque fin de manche, on récupère ses 9 cartes qu'on remélange et on décompte Notre Dame en remettant ensuite les cubes construction (ceux de notre dame, pas ceux des quartiers, qui sont des habitants) dans la réserve commune.

Après 9 tours, le joueur ayant le plus de points de victoire remporte la partie.

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 5 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
60 minutes
Mécanismes
Combinaisons, Placement, Majorité, Draft
Thèmes
Historique, Médiéval
Date de sortie
1 janv. 2007
Auteur(s)
Stefan Feld
Illustrateur(s)
Harald Lieske
Editeur(s)
Alea, Filosofia

avatar

La Cour des Miracles

| 18 mai 2017 | Monsieur Bilbo
orsque la nouvelle cuvée Alea sort, elle a généralement tendance à ne pas passer inaperçue. Encore faut-il que le buzz soit justifié par la qualité du jeu. Pour Notre-Dame, pas de craintes: après ma déception sur l'hasardeux Um Ruhm und Ehre, le nouveau Stephan Feld est un très bon cru. Un vrai jeu à l'allemande comme moi j'aime bien. Bien sûr, les jeux de gestion à l'allemande, on connaît déjà: un thème plaqué à souhait, des points de victoire à grappiller, des cubes à n'en plus finir, du choix, de la frustration de ne pas pouvoir tout faire, de l'optimisation, et du remue-méninges en veux-tu en voilà. Cette fois, pas grand chose de neuf de ce côté là. Néanmoins, grâce à quelques originalités plutôt bien pensées, le cocktail proposé par Notre-Dame est plaisant et efficace. Au rayon des nouveautés, on appréciera donc le plateau modulable qui s'adapte au nombre de joueurs, le système de draft qu'on passe à son voisin pour déterminer les actions que l'on peut réaliser, et le mécanisme des rats, qui n'est pas sans rappeler les tombes d'Antiquity (en beaucoup, beaucoup plus light), et qui fait qu'on n'a parfois même pas besoin des autres joueurs pour perdre... Le tout forme un ensemble fluide, au matériel impeccable, aux stratégies variées, et aussi plaisant à joueur à 2 qu'à 3, 4, ou 5. Allemand jusqu'au bout des ongles, donc. Tout en restant bien plus accessible que les Puerto Rico, Princes de Florence et autres Louis XIV, Notre-Dame a au final de bonnes chances de plaire tant aux joueurs occasionnels qu'aux ludopathes avertis. Mon seul léger regret vient d'une interaction relativement limitée (draft, calèches, majorités à Notre-Dame), surtout dans une configuration à beaucoup de joueurs. Mais avec son temps de jeu relativement court, il a tout pour devenir un incontournable de toute bonne ludothèque.
avatar

Le temps des cathédrales....

| 18 mai 2017 | Le Zeptien
"Notre Dame", 11 ième jeu de la prestigieuse gamme Aléa, catégorie grosse boîte, ne m'a pas vraiment déçu...mais le jeu ne m'a pas surpris car nous sommes de nouveau face à un jeu de gestion de cubes, pas ininteressant cependant et même astucieux, mais avec quelques défauts qui continuent à me tarauder un peu quand je m'installe pour disputer une partie de Notre-Dame. Bon, je vais commencé par ce qui me déçoit un peu dans le jeu. Le matériel ? Il est tout a fait dans le ton de la qualité Aléa, avec en plus des plateaux assez originaux, un poil tristounet quand on le regarde de loin, mais plutôt joli si on le regarde de près, mais peu importe... Le thème...je dirai simplement que je n'ai pas encore très bien compris ce que sont sensés être les joueurs et pourquoi ils font tout ça, mais là encore, passons... Les mécanismes du jeu...et bien, autant l'idée de draft me plaît en général, autant ici je suis convaincu à moitié, car il y a une part d'aléatoire assez importante, bien difficile à contrôler un minimum. Il faut compter sur une maladresse de l'adversaire (ou bien, sur le fait qu'il ne puisse pas faire autrement) pour obtenir vraiment deux cartes qui vous interessent. Certes, il faut adapter votre jeu à votre main, mais dans ces conditions, il est bien difficile de prévoir du long terme...sauf encore une fois si vos adversaires (enfin celui placé à votre droite) vous aide involontairement. Aussi, je préfère le draft façon "San Marco". J'ai lu ici et là qu'il serait bon d'alterner le sens du draft pendant la partie. L'idée est bonne mais ne corrige pas ce que je reproche un peu au jeu : une vraie "fausse" interaction, car parfois bien involontaire. Le système de la peste, le fil rouge du jeu, est une très bonne idée, mais la sanction pour ceux qui ne sont pas rigoureux avec l'hygiène me paraît un peu trop légère. Toutefois, Notre Dame a d'indéniables qualités ! Le jeu est très fluide, les tours s'enchainent rapidement, il y a des possibilités interessantes de combinaisons entre bâtiments, et les cartes personnages sont bien conçues, certaines sont calibrées pour intervenir à des moment cléfs du jeu. De plus, les parties génèrent une ambiance tantôt studieuse, tantôt décontractée avec sourires en coin, soupires de soulagement ou de déception quand on découvre les cartes que donne le voisin. Après une longue période de bouderie, deux partie m'ont finalement convaincu de remonter la note que j'avais donné initialement à Notre Dame (après 5 parties à l'époque)...après donc maintenant 7 parties, je corrige donc cet avis, mais je reste quand pas entièrement convaincu sur le draft et la sanction suite à la peste. Il mérite quand même un 7/10 moins sévère que ma note précédente (5/10)...j'ai quand même hésité avec un 6/10... mais comme dirait mon tailleur (qui n'est d'ailleurs pas riche) "Oh vous savez, tout cela, ce ne sont que des chiffres..." J'ai quand même du mal à me faire une idée bien précise sur le plaisir que me procure ce jeu. Néanmoins, j'y rejoue volontier aujourd'hui.
avatar

Détronera t'il Caylus dans mon coeur ?

| 18 mai 2017 | limp
Un très bon jeu de placement rempli de possibilités et qui change à chaque partie ! Très beau, le plateau a son originalité (une nouvelle idée très bien trouvée... et d'ailleurs la seule réelle nouveauté même si celà ne gène pas), pas de texte sur les cartes, un pion premier joueur joli... bref, j'aime bien. Le thème: sympa, plein de petites idées pour l'insérer aux mécanismes mais on ne se sent pas à Notre Dame ni en train de la construire. Personnellement,ça m'a pas géné non plus. Le jeu en lui même: règles simples et efficaces même si riches et nombreuses. Les tours sont légers et rapides : draft, pose de pion + effet, achat de perso, Rats, notre dame... et on recommence... ça va très vite ! D'ailleurs les parties sont rapides ! Un jeu qui a donc un bon format et sa part de choix à faire, un peu de hasard de pioche et ce petit truc qui fait qu'il vous manque toujours des pions ou autre qui rend un jeu excitant...
Voir plus d'avis
Notre Dame : jouez-là aux dés !

Notre Dame : jouez-là aux dés !

Critique de Notre Dame

Critique de Notre Dame

18 juil. 2007 17 Critiques

"Notre Dame", jeu évènement lors du salon d'Essen en 2006, va vous faire entrer dans l'univers magique de la construction d'une des plus célèbres cathédrales...

En savoir plus
Voir plus d'articles
limp

limp

limp

24 mars 2014

Notre Dame, un jeu fun durant lequel un joueur peut avoir un fou-rire... :)


En savoir plus
Le Zeptien

Le Zeptien

Le Zeptien

7 sept. 2008

Il a tremblé....mais il n'est pas tombé ! Palferso, pour l'instant invaincu à Notre Dame, a vu avec un brin d'inquiétude pendant toute la partie Madame Choups engranger régulièrement des points, réussissant de jolis coups, pendant que je promenais...


En savoir plus
Le Zeptien

Le Zeptien

Le Zeptien

12 août 2008

Cela faisait longtemps que je n'avais pas joué à Notre Dame, mais c'est avec plaisir que je retrouvais ce jeu qui décidémment, me fait bien fluctuer dans l'opinion que j'en ai. Suite à ma dernière partie, j'avais presque été réconcilié...


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu Enregistrer une partie