Les palais de Carrara

7.3 /10 (4 notes)

Dans "Les Palais de Carrara", les joueurs incarnent chacun un patriarche à la tête d'une famille princière et à qui le roi a ordonné de construire de magnifiques bâtiments dans les nombreuses villes du royaume et de s'enrichir avec les objets les plus inhabituels. A certaines occasions spéciales, les familles vont inviter le Roi, pour qu'il puisse inspecter leurs progrès. En fonction de où ils vont construire leurs bâtiments, les familles vont rapporter des points de victoires, des sous, qu'ils pourront utiliser pour obtenir plus de matériaux de construction.

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Le jeu inclue deux niveaux de jeu : débutant et avancé. Un des co-auteur, Wolfgang Kramer, dit "Pour comprendre le jeu, il est important que les joueurs jouent dans un premier temps avec la version débutante pour apprendre les mécanismes du jeu et comment ils vont ensemble."

Pour parvenir à vos fins de grand bâtisseur, il vous faudra acheter le moins cher possible du marbre venant de cette célèbre région de l'Italie. Mais toute réduction de prix profitera également aux adversaires. Peut-être trouverez-vous davantage de bénéfices en investissant dans des bâtiments construits avec ce marbre ?

Le roi ne manquera pas de vous rendre régulièrement visite pour évaluer vos progrès. Ceci vous permettra d'obtenir les fonds nécessaires à vos projets ainsi que des points de victoire.

À la fin de la partie, la famille qui aura le plus de points de victoire l'emportera.

A chaque tour de jeu, 3 choix s'offre à vous : acheter des blocs, construire un batiment ou scorer un type de bâtiment ou une ville.

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
Mécanismes
Tuiles
Thèmes
Médiéval
Date de sortie
15 oct. 2012
Auteur(s)
Wolfgang Kramer, Michael Kiesling
Illustrateur(s)
Franz Vohwinkel
Editeur(s)
Filosofia

avatar

Une course en solitaire dans l'Italie de la Renaissance

| 18 mai 2017 | Ryleh
Le duo Kramer-Kiesling a encore livré un petit bijou ludique que tout nouveau auteur aurait aimé concevoir. Rien de révolutionnaire, un nouveau jeu de majorité et de placement à leur actif, mais finement ciselé comme le marbre d'Italie, et suffisamment simple pour être expliqué rapidement et joué dans la foulée. Une action par tour et une seule : soit acheter du marbre (indispensable) sur une roue tournante, avec des prix fluctuants, soit construire avec ce marbre, soit évaluer les dites constructions et donc scorer. Et il faut aller vite, très vite, car le jeu un peu plan-plan au début, s'emballe quand vous et vos adversaires avaient commencé à construire. C'est ce qui rend ce jeu intéressant : c'est un jeu de gestion rapide, aux règles simples, avec une idée magnifique, la roue tournante des prix du marbre. Maintenant, c'est vrai que c'est une course en solitaire, une gestion chacun dans notre coin,et il n'y a pas de réelles interactions entre les joueurs, à part le fait d'évaluer avant ses adversaires. Mais je ne sais pas pourquoi, je sens qu'il va sortit fréquemment sur la table... Edit : Le petit plus des règles additionnelles de l'extension fournie dans la boîte de base sont les objectifs de victoire qui sont changeants, et donc vont agréablement modifier votre façon de jouer à chaque fois. Cette "extension" est de mon avis complètement indispensable pour apprécier le jeu.
avatar

Un joli palais

| 18 mai 2017 | limp
Voici un joli jeu, à mi-chemin entre le jeu familial et celui pour joueurs confirmés. Son matériel est attrayant, et son mécanisme de roue intéressant. Tout le reste est prometteur et l'extension assure une variété de possibilités au niveau des tactiques à adopter relativement solide pour ce format de jeu. Mais ce créneau est des plus chargé, et parvenir à sortir son épingle du jeu y est bien difficile. Carrara est à deux doigts d'y parvenir, mais la brièveté de ses parties, qui aurait dû être un point fort, empêche de profiter du jeu qui termine bien rapidement. Ajoutez à ça la rudesse de se faire prendre un bâtiment ou une ville sous son nez (oui, de nombreux jeux permettent ça, mais ici, l'importance que cela implique est à mes yeux trop forte)et le fait de voir dès le milieu de partie bien facilement quelle sera la place de chacun au score nuit un peu au plaisir. Un bon 7,5/10 en ce qui concerne, toutefois...
avatar

Kramer tient toujours la route en 2012

| 18 mai 2017 | winforlife
Alors un petit conseil, pour les habitués des jeux de société, allez direct à la version expert sinon çà va vous semblez trop light. Sinon c'est un bon petit jeu de scoring méga rapide et stressant car la fin de partie peu arriver très vite. La roue est amusante et est très à la mode pour le moment. Sinon à conseiler pour les debutants et pour les non blaser des jeux de société. Pour ceux qui veulent du gros jeu, passez votre chemin ou vous allez être méchant dans vos avis. Et merci a Filo pour sa Vf directement disponible à Essen à un super prix :) Point + : Règle facile à expliquer Beau matos La diversité de condition de fin de partie pour la version expert Point - : version light à réserver aux débutants...... le plateau pour poser les cartes de conditions de fin partie, trop cheap...
Voir plus d'avis
Les palais de Carrara : encore du Filo...

Les palais de Carrara : encore du Filo...

Voir plus d'articles
titgarou

titgarou

titgarou

1 juin 2013

Ce soir, notre première partie version standard à 3 joueurs. Le principe est simple, récupérer des matériaux de 6. Couleurs suivantes sur une roue qui tourne et permet de les acheter moins cher. Avec...


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu Enregistrer une partie

Dans la même série

Die Paläste von Carrara

Die Paläste von Carrara

Dans Die Paläste von Carrara, les joueurs veulent acheter le moins cher possible du marbre venant...

  • 2 à 4 joueurs
  • à partir de 10 ans
  • 60 minutes
  • Sortie : 15 oct. 2012
En savoir plus
The Palaces of Carrara

The Palaces of Carrara

Dans Die Paläste von Carrara, les joueurs veulent acheter le moins cher possible du marbre venant...

  • 2 à 4 joueurs
  • à partir de 10 ans
  • Sortie : nov. 2012
En savoir plus