Keythedral

8 /10 (3 notes)

Vous avez 90 minutes de dispo, quelques ami(e)s autour de vous et envie de devenir le principal artisan de la construction d'une cathédrale pour le village ? Bonne base.

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Préparation

On pose 10 ou 15 tuiles constructions sur le plateau de la cathédrale, selon la durée souhaitée pour la partie.

Mise en place

La première partie du jeu, dont va fortement dépendre la suite, consiste à dessiner la carte de la région. Chacun dispose de 5 terrains (tirés au hasard parmi ferme, foret, carrière, lac, vignoble) et de 5 cottages (c'est comme une ferme, mais dans le jeu ils appellent ça un cottage). Le village et 4 terrains sont déjà positionnés. A son tour, chacun pose un terrain à côté d'un autre, puis un cottage. Les cottages sont disposés en quinconces par rapport aux terrains (voir illustration grand format). Donc chaque cottage peut être entouré de 4 terrains maximum. A vous d'optimiser le placement de vos tuiles sachant qu'elles restent figées pendant toute la partie (à une micro-exception près).

Pendant la partie, vos ouvriers (un par cottage), iront travailler dans un terrain adjacent à l'un de vos cottage. Un et un seul ouvrier peut travailler sur un terrain. L'un des objectif de la partie est donc de réduire les possibilités des ouvriers de ses adversaires, voire même de les empêcher de travailler !

Il est ainsi conseillé :

- d'avoir des cottages en contact avec chaque type de terrain

- d'éviter les cottages en contact avec 'seulement' 1 ou 2 terrains

C'est prêt, on peut jouer.

Tant qu'il reste des tuiles de constructions, donc des morceaux de la cathédrale à construire, on joue. A chaque tour, le pion vert change de main. Ce pion vert permet de savoir qui commence le tour. Comme c'est parfois interessant de commencer le tour, on peut acheter ce droit au terme d'une mini-enchère.

Puis un tour se décompose en trois phases :

- 1) les ouvriers partent travailler

- 2) on récupère les matières premières

- 3) on dépense les matières premières

Entrons vaguement dans le détail. OK ?

La phase 1 consiste à sortir ses ouvriers dans les terrains avoisinnants ses cottages. Le premier joueur annonce un numéro de cottage (chacun des cottage est numéroté de 1 à 5), le second sort un ouvrier de son cottage correspondant, le troisième joueur fait de même, etc, jusqu'à ce que le premier sorte également son ouvrier. Puis le second joueur annonce un numéro, le troisième sort un ouvrier, ... Ici, il faut réussir à sortir ses ouvriers non seulement sur les ressources dont on a besoin, mais en plus faire en sorte de bloquer ses adversaires.

La phase 2 ne vous retardera pas trop, il suffit de prendre les ressources associées aux ouvriers qu'on a réussi à faire travailler : un petit carré noir pour chaque ouvrier dans une carrière, un petit cube marron pour les forêt, un vert pour les ferme, un bleu pour les lacs, et un rouge pour les vignes. bref, chacun ressort avec 3, 4, 5, 6 voire 7 ou 8 petits carrés selon comment il s'est débrouillé dans la phase 1.

La phase 3, c'est le marché, on échange ses carrés, on les consomme, etc... Chaque joueur a la parole, l'un après l'autre, jusqu'à ce que tout le monde passe consécutivement. On peut donc jouer plusieurs coups à ce tour. A ce tour, en plus du commerce, on peut :

- transformer un cottage en maison (deux ouvriers pourront en sortir pour travailler !)

- placer une barrière entre un cottage adverse et un terrain (il faut payer 2 cubes)

- retirer une barrière placées par un adverse (il faut payer 2 cubes de vin pour soudoyer le garde-barrière)

- tirer une carte loi

Et la chance dans tout ça ?

- Des cartes loi permettent de contourner la règle, et donc de jouer des coups spéciaux.

- Les tuiles de construction dévoilent leur contenu qu'au fur et à mesure de la partie. On peut ainsi miser sur l'avenir en fabriquant des pièces d'artisanat (or, vitraux, ferronerie) qui finalement ne serviront pas.

Qui qu'a gagné ?

Quand toutes les tuiles de constructions ont été achetées, donc quand la cathédrale est terminée, on regarde qui a été le meilleur architecte. Donc on fait la somme des tuiles construites par chacun. On y ajoute les matières non utilisées. Bonne quête !

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 5 joueurs
Âge
à partir de 8 ans
Durée
90 minutes
Mécanismes
Capture, Placement, Blocage
Thèmes
Ville, Médiéval, Commerce
Date de sortie
1 janv. 2004
Auteur(s)
Richard Breese
Illustrateur(s)
Juliet Breese
Editeur(s)
Ubik, Pro-Ludo, R&D Games

avatar

Manque un petit quelque chose quand même...

| 18 mai 2017 | limp
Keythedral est un jeu plaisant à pratiquer, mais dans lequel certaines actions peuvent selon les parties s'avérer anecdotiques, tout comme les cartes loi qui apportent finalement bien souvent pas grand chose. Simple à appréhender, interactif et un peu méchant, il propose aussi une certaine dose de hasard indirect qu'il faut savoir accepter. Très plaisant à pratiquer en ce qui me concerne, et j'y rejouerais avec plaisir, je n'ai pour autant pas eu le coup de coeur nécessaire pour lui assurer des sorties régulières à ma table de jeu. Probablement parce que la mécanique du jeu est superbe, mais lui, pas assez costaud à mes yeux.
avatar

A Keytown, au milieu de Keydom....

| 18 mai 2017 | Le Zeptien
Pourquoi Keythedral est-il si peu connu, alors que fleurissent de partout des jeux à succès où l'on doit construire quelque chose, et être meilleur constructeur que les autres pour gagner ? Ce bon jeu de Richard Breese (auteur également du remarquable "Reef Encounter") ne doit pas rester dans l'ombre. Keythedral exploite des mécanismes certes biens connus par ailleurs... et pourtant, il y a une touche d'originalité, de poésie, que l'on ne trouve pas forcémment dans certains "hits" du genre. Tout d'abord, il faut regarder attentivement le jeu : La boite, les deux plateaux, les tuiles...tout cela est finement illustré par des dessins aux couleurs pastels du meilleur goùt...un style original et agréable, que l'on doit à Juliet (j'aime beaucoup ce prénom, allez savoir pourquoi) Breese, la soeur de l'auteur. Les mécanismes du jeu sont simples (pose d'ouvriers et ouvrières sur des terrains pour obtenir certaines matières premières afin de participer le plus possible à la construction d'un édifice religieux), mais pas simplistes. L'ordre de pose est déterminé par les joueurs, et l'interaction est alors très forte. En effet, il est possible d'empécher un joueur de poser un ouvrier suivant l'ordre d'activation des fermes(celle-ci sont en effet numérotées) en occupant avant lui le ou les terrains qui jouxtent une de ses fermes. D'autres coups tordus sont possibles, avec la possibilité de paralyser l'une des fermes d'un joueur (en posant simplement des barrières par exemple)...qu'il peut faire sauter à coups de pinard...oui, cela peu paraitre un peu floue comme cela, mais en fait, les règles sont très claires, et les parties très intenses. Très peu de hasard donc, sauf peut-être sur l'apparition des cartes loi qui apportent un avantage à celui qui s'en empare...mais cela met fin alors à son tour de jeu. Le jeu fourmille donc de petits mécanismes très cohérents et simples à retenir (comme par exemple l'évolution des cottages en maisons ce qui permet d'envoyer plus d'ouvrier au turbin), ce qui fait qu'au bout du compte, nous avons là un très bon jeu de "bâtisseur", avec quasiment pas de hasard, une forte interaction entre les différents protagonistes...hé ! mais dans le genre, cela ne vous rappelle pas un jeu dont on parle beaucoup plus ? Cela commence par "Cay..." ,ou bien aussi par "Les piliers de...."oui, c'est bien cela. Et bien Keythedral n'a pas à rougir de la comparaison. Notons enfin qu'il est prévu pour être joué de 3 à 5, mais il y a aussi une variante pour y jouer à 2, et elle est excellente. Je n'ai par contre jamais joué à 5, mais à priori, cette configuration ne doit pas poser de problème. Si vous le trouvez et que vous aimez Les piliers de...et Cay....,alors Keythedral est digne de figurer dans votre ludothèque.
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles
kub2boa

kub2boa

kub2boa

8 août 2013

Deuxième jeu que l'on essaye , le centurion et moi-même dans la serie des Key. Keythedral est vraiment sympa. A tour de rôle chaque joueur essaye de récolter un type de ressources selon la tuile champ adéquate....


En savoir plus
loic_425

loic_425

loic_425

27 oct. 2005

Oui j'ai bien aimé, une autre partie il me faudrait pour mieux juger ;)


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu