Jerusalem

7 /10 (2 notes)

Début XII° siècle, des familles européennes partent à la conquête de Jérusalem. La ville devint le théâtre de luttes de pouvoir et de conflits sanglants...

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Jérusalem se joue en 5 tours.

Chaque tour est divisé en 4 phases.

1. Enchère sur les Officiers (ils donnent un pouvoir et donnent l'ordre d'attribution des cartes "action", qui se fait par un système proche d'un draft)

2. Déploiement des nobles (les joueurs posent sur différents endroits de la ville un nombre variable de cubes en fonction de l'officier qu'ils ont choisi. LE joueur majoritaire dans chaque zone en prendra le pouvoir. Le choix des officiers détermine également la gestion des égalités)

3. Collecte des Revenus (on remporte des pièces, des cubes de sa réserve et des PV selon les majorités obtenues)

4. Événement (seulement aux tours 2, 3 et 4).

Lors du dernier tour, les cubes restants derrière l'écran ainsi que les pièces peuvent rapporter de l'or (on est jamais obligé de poser tous ses cubes)

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
90 minutes
Mécanismes
Enchères, Majorité
Date de sortie
oct. 2010
Auteur(s)
Michele Mura
Illustrateur(s)
Guido Favaro, Eva Villa
Editeur(s)
Red Glove

avatar

Me la sur eJ

| 18 mai 2017 | limp
Les jeux demandant de construire des tours, on en a fait le tour... Pourtant, Jerusalem est différent de ces titres là car il propose un système de majorité proche de celui de El Grande, et, avouons-le, ce mécanisme n'est pas celui le plus utilisé ces deux ou trois dernières années. Cartes évènements, cartes personnages à acheter aux enchères... rien de bien nouveau là dedans. Et si tout tourne à merveille et que l'interaction est bien présente (vous aimez faire des vilaineries à vos adversaires ? -ce jeu le permet tout autant que El Capitan, essayé quelques jours auparavant-), il manque ce petit plus qui fait d'un jeu un coup de coeur. Possible également que malgré le jeu des majorités et l'interaction, malgré les quelques cartes évènement, les parties ne se renouvèlent pas tant que ça...
avatar

Soucis de rejouabilité ??? ca dépends

| 18 mai 2017 | titgarou
je ne reviendrais pas sur le fonctionnement tout est dit dans le jedistest mais je voulais juste donner mon avis que voici. Le mécanisme est simpa avec cette évolution de majorité qui change de tour en tour. un gros bémol cependant... à chaque 2, 3 et 4ème tour de mémoire, on sort une carte évènement qui souvent est dévastatrice (en exemple, la carte du tour 4 de notre dernière partie vire TOUS les pions présents dans un secteur de la ville et a propulsé un ami du rang du joueur manquant de pions dans la réserve au joueur en aillant le plus dans la réserve). Pas de soucis sur la règle après tout c'est dans le thème mais quand même deux critiques constructives: - il n'y a QUE 4 cartes évènements et on en tire 3 au hasard parmi ces 4 pour la partie (pas grande variation des évènements) il aurait été bon d'en avoir un peu plus pour varier les plaisirs d'une partie sur l'autre. - les cartes événement sont souvent destructrices alors il est préférable de les connaitre pour essayer de limiter la casse (ben oui connaitre les 4 cartes et leurs effets c'est pas bien dur). ce jeu mérite de remplacer les cartes par des équivalents plus variés pour à mon avis allègrement lui faire dépasser la moyenne.
Voir plus d'avis
Jerusalem : Le Jeditest...

Jerusalem : Le Jeditest...

Critique de Jerusalem

Critique de Jerusalem

10 mai 2011 9 Critiques

Nous voilà retourné 900 ans en arrière. Juste après les croisades, les seigneurs qui ont pris possession de la grande ville de Jérusalem s'en...

En savoir plus
Voir plus d'articles