Im Schatten des Kaisers

5 avr. 2013 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
4
Date
5 avr. 2013

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
Mécanismes
Placement, Majorité
Thèmes
Médiéval, Politique
Date de sortie
1 janv. 2004
Auteur(s)
Ralf Burkert
Illustrateur(s)
Christof Tisch
Editeur(s)
Hans im Glück

Scores

# Nom Score
1 bloodyraoul 20
2 lupo666 25
3 Le Zeptien 27
4 Monsieur Zhor 24

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Le Zeptien
By Le Zeptien | 5 avr. 2013 20:12

ISDK en vedette hier soir, sur une proposition de monsieur Zhor et jouée dans mon antre ludique.

Ce retors jeu de majorité n’avait encore jamais été pratiqué par monsieur Bloodyraoul, aussi monsieur Zhor s’est livré de bonne grâce à l’exercice des explications de règles. Une fois cette formalité terminée, la lutte pour le diocèse de Cologne ou de Mayance, pour le marquisat de Brandebourg ou le royaume de Bohème pu commencer. Monsieur Zhor fut le premier empereur et j’ai rappelé à mes éminents adversaires que laisser un même joueur trop souvent sur le trône impérial n’était pas une bonne chose. Evidemment, une fois que je fus moi-même élu, j’ai minoré l’importance de cette position xD . Inutile de vous dire qu’ils n’ont guère été convaincus :? .

Cependant, j’ai tenu durant deux tours ainsi. Toutefois, ce n’est pas cela qui me donnera la victoire finale. Je me suis accroché comme j'ai pu à Mayance (et son point de victoire), j’ai acheté 3 fois la carte « Don », j’ai toujours voté pour le futur vainqueur de l’élection impériale, et naturellement, je me suis débrouillé pour prendre régulièrement une province laïque ou un diocèse. Question finances (et points) j’ai vite construit mes 3 villes. Et puis elles sont belles mes filles ! Je suis toujours parvenu à les marier...

Le 5ième tour fut de loin le plus mauvais pour moi... je marque aucun point ! Je n’avais même pas d’Electeur (aucun suzerain quoi). C’est donc fort soulagé que ne comptais mes points à la fin, car avec 27 points, je pensais être au moins second... mais quand j’ai vu les comptes de monsieur Lupo666 s’arrêter à 25, je crois que j’ai eu un sourire béat :D (bave, bave, bave) : faut dire que je n’avais encore jamais gagné une partie de ISDK, ce qui m’a toujours fait beaucoup de peine, si, si... car j’aime beaucoup ce jeu. Tenez, je viens de remarquer qu'au cours de mes 3 dernières parties de ISDK, j'avais fini second à chaque fois...Aaaaah....ben il y a une justice quand même dans notre impitoyable monde ludique... 8) ;)

Naturellement, la partie fut aussi émaillée de négociations diverses et de promesses...plus ou moins tenues :twisted: .

Sur un plan plus technique, monsieur Zhor et Lupo666 (dont c'était la seconde ou troisième partie) ont je crois vraiment mesuré le poids de certaines actions autorisées pour les souverains, comme par exemple celle de l’archevèque de Trier, du souverain du duché du Rhin ou encore de celui du marquisat de Brandenbourg. Je fus d’ailleurs victime de ce dernier au dernier tour, ayant tout simplement oublié « l’éminence grise » de monsieur Zhor (et j’ai pas pu reprendre l’archevêché de Mayance... enfin, si monsieur Lupo666, alors empereur m'avait bien soutenu selon ses dires :roll: ).

Monsieur Bloodyraoul, le spécialiste de l’excommunication dans cette partie, fut le dernier empereur, mais ses difficultés à prendre des provinces a sans doute pesé lourd sur son score final.

Enfin bref, une très bonne partie sur un très bon jeu... mais rien d’étonnant avec ISDK, cité parfois quand est posée la classique question des "perles ludiques peu connues".