Illuminati

6 /10 (1 notes)

La conspiration mondiale existe... Elle est là... Faites-en partie !

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Un bref rappel historique

Les Illuminati furent créés au XIV° siècle en Allemagne. Illuminati provient du latin illuminare qui signifie "illuminer", "connaître", "savoir". Les Illuminati se voulaient donc un groupe de gens "éclairés", des "initiés" qui fondèrent une société secrète : la Confrérie du Serpent. Afin d'atteindre leurs buts idéologiques particuliers ils savaient (et savent encore !) enrôler des personnes puissantes et riches par la corruption et le chantage.

Il vaut mieux en jouer !

Vu que nous sommes tous manipulés, prenons-le avec le sourire et jouons !

Au début de la partie, chaque joueur prend la tête d'une grande société d'Illuminati en tirant au hasard une carte de rôle qu'il gardera toute la partie. Il y en a 8 : les Illuminés de Bavière, le Triangle des Bermudes, les O.V.N.I., le Réseau, la Société de Discorde, la Secte des Assassins, les Servants de Cthulhu et les Gnomes de Zurich.

Les cartes de rôle sont posées devant les joueurs et tout le monde sait donc qui joue qui. Si le but du jeu global est de prendre possession du plus grand nombre de groupes, les différents Illuminati ont des caractéristiques et des objectifs propres qui varient. Les Gnomes de Zurich par exemple recherchent l'argent tandis que les Illuminés de Bavière veulent le pouvoir, etc.

Comment ça se passe ?

Outre les 8 cartes Illuminati, toutes les cartes représentent des groupes : lobbies, activistes, médias, groupe de pressions, etc. C'est du Jackson, donc il y a bien entendu beaucoup d'ironie dans la description des cartes.

Chaque groupe a 4 caractéristiques : un pouvoir d'influence (pour prendre contrôle d'autres groupes), une résistence (à l'attaque d'autres groupes), un revenu (la monnaie, c'est le Megabuck) et une (ou plusieurs ou aucune) orientation. Par orientation s'entend : pacifistes, communistes, violents, conservateurs, etc. Un groupe peut plus facilement prendre le contrôle d'un autre groupe ayant les mêmes orientations et moins facilement d'un groupe d'orientation opposée.

Avec mon lobby d'influence Tric Trac je prends le contrôle... des médias américains !

Les joueurs jouent l'un après l'autre. Au début de son tour, le joueur va recevoir des Megabucks fonction des revenus des groupes qu'il contrôle. D'où l'intérêt pour tous d'en contrôler même les Illuminati destructeurs. Il pioche ensuite une carte groupe qu'il met sur la table avec celles déjà présentes (4 au début de la partie), sauf si c'est une carte action spéciale. Les cartes groupes sont indépendantes jusqu'à ce qu'un Illuminati en prenne le contrôle.

Il peut ensuite tenter 2 attaques.

Au choix (2 donc), il peut : avec l'un des groupes en sa possession (y compris son groupe Illuminati) tenter de prendre le contrôle d'un groupe indépendant sur la table ou d'un adversaire, neutraliser un groupe adverse (le détacher de la structure sans en prendre possession : le groupe retourne au centre de la table), ou détruire un groupe (Illuminati exceptés).

Pour prendre le contrôle d'un groupe, par exemple : la grande conspiration communiste internationale, on attaque avec un de ses propres groupes, par exemple : le lobby des boissons gazeuses. On fait la différence du pouvoir de l'attaquant moins la résistance de l'attaqué. Par exemple 4. Pour réussir la prise de contrôle, il faut faire 4 ou moins (avec 2 dés de 6). Dur dur. C'est là qu'intervient l'argent. Pour chaque Megabuck dépensé, le tir est facilité de 1. Du coup, si l'attaquant (et/ou un autre Illuminati que cette attaque arrange) rajoute 5, le lancer maximum atteint 4 + 5 = 9. Mais si un autre Illuminati n'est pas d'accord, il peut lui aussi mettre des Megabucks pour rendre le tir plus difficile. S'il met 3, le lancer passe de 9 à 6. L'attaquant peut remettre des Megabucks, etc. jusqu'à ce que plus personne ne mette d'argent. Le tir de dés est effectué et l'attaque réussit ou échoue (en cas de 11 ou 12, il y a toujours échec).

Les autres attaques sont similaires.

À noter que certains groupes peuvent transférer du pouvoir d'attaque à un groupe voisin qui attaque. Il y a des bonus ou des malus en fonction des orientations d'attaquant et attaqué, etc.

Il faut juste faire attention qu'un groupe attaquant dispose d'une structure de contrôle (une flèche en sortie sur la carte).

Le joueur peut ensuite redispatcher ses Megabucks (des petits morceaux de cartons verts) sur ses différents groupes.

Comment ça finit ?

Mal de toutes façons pour le commun des mortels. En ce qui concerne le jeu, soit un Illuminati contrôle un certain nombre de groupes (fonction du nombre de joueurs) soit il atteint son objectif idéologique : avoir 150 Megabucks pour les Gnomes de Zurich, que la somme des pouvoirs de tous les groupes contrôlés atteignent 35 pour les Illuminés de Bavière, contrôler au moins un groupe par orientation pour le le Triangle des Bermudes, etc.

Le mot de la fin (mais est-ce que ça finira un jour ?)

La Société de Discorde qui contrôle les Boy-scouts qui contrôlent le Texas qui contrôle les activistes anti-guerre qui contrôlent les Vampires... Oui c'est possible !

Rédigé par : sanyo.pachinko

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
60 minutes
Mécanismes
Bluff, Affrontement, Négociation
Thèmes
Fantastique, Politique
Date de sortie
1 janv. 1983
Auteur(s)
Steve Jackson
Illustrateur(s)
C. Mara Lee, Carl Manz, Czeslaw Sornat
Editeur(s)
Jeux Descartes

Voir plus d'avis
Une prédiction ludico-terroriste pour la nouvelle année ?

Une prédiction ludico-terroriste pour la nouvelle année ?

Voir plus d'articles
kevetoile

kevetoile

kevetoile

2 nov. 2008

J'ai enfin pu essayer Illuminati hier après midi ! Après une loooooooongue explication des règles, on a enfin pu commencer. Le premier truc qui choque c'est l'absence de fiches récapitulatives. Les mécanismes de jeu ne sont pas...


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu Enregistrer une partie