Chinatown

7.3 /10 (7 notes)

New York, fin des années 60. Une nouvelle vague d'immigrants chinois déferle sur le Chinatown. Depuis l'adoption de la nouvelle loi sur l'immigration, ce quartier connait une véritable explosion démographique ! Le Chinatown s'étend maintenant au nord jusqu'à Canal Street et à l'est jusqu'à Bowery Street. Les immigrants chinois, hommes et femmes de grand courage, débarquent nombreux, achètent des immeubles pour établir des commerces de toutes sortes et faire des affaires d'or ! Vous êtes l'un deux, fraîchement arrivé dans le « Big Apple » avec toutes vos économies.

Saurez-vous utiliser tous vos talents de négociateur et faire fortune en Amérique ?

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Le plateau de jeu présente une vue du Chinatown de New York à la fin des années 60. Il se divise en 6 quartiers composés d'immeubles numérotés de 1 à 85. Une partie se déroule en 6 manches. À chaque manche, les joueurs obtiennent des revenus générés par les commerces qu'ils ont construit. Pour générer un maximum de revenus, les commerces de même type doivent être construits dans des immeubles adjacents. Les joueurs obtiennent, au début de chaque manche, de nouveaux immeubles et de nouveaux commerces. Les joueurs devront transiger avec leurs adversaires, afin de réunir des immeubles adjacents et des commerces de même type.

Mais ce n'est pas toujours si simple... Dans ce jeu où tout peut être transigé, seules les dures lois du marché prévalent.

Spécifications


Nombre de joueurs
3 à 5 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
90 minutes
Mécanismes
Placement, Blocage, Pioche
Thèmes
Ville, Commerce
Date de sortie
1 janv. 2008
Auteur(s)
Karsten Hartwig
Illustrateur(s)
Franz Vohwinkel
Editeur(s)
Z-Man Games

avatar

Négocier, j’adore

| 18 mai 2017 | Chabousse
CHINATOWN est un jeu avec une mécanique ultrasimple basée sur un acte vieux comme le monde : la négociation. Il se déroule en 6 tours et à chaque tour, on pioche des cartes bâtiments et tuiles des commerces, on négocie (parfois longtemps !) et on calcule ses revenus. Les revenus sont plus élevés quand on parvient à avoir des tuiles commerces dans des bâtiments adjacents (des grands commerces). Le joueur le plus riche à la fin des 6 tours est le grand vainqueur. Assez perplexe au départ sur la mécanique allégée, j’ai été conquis par CHINATOWN. Il est fluide, épuré, beau, avec un thème adapté. Et la négociation, j’adore ! Déformation professionnelle oblige. Le jeu est cependant à réserver aux personnes qui aiment négocier, car il laissera un goût amer pour les autres, le sentiment de se faire « plumer ». En négociation, l’aboutissement à une position commune bénéficie aux 2 parties. Le problème c’est que dans CHINATOWN, il n’y a qu’un seul vainqueur à la fin ! En tous cas, ça donne envie d’essayer DIPLOMACY.
avatar

LA chine, ça, je narra...

| 18 mai 2017 | limp
Ce qui me faisait peur avant de jouer à ce jeu, c'est qu'il s'agissait d'un jeu de négoce pur et dur. En y jouant on se rend compte que vient s'y greffer un hasard ajoutant une pincée de stress positif, d'espoir quoi, mais aussi une part de hasard qui agace, de manque de bol ou de chance éhontée. Et sur un jeu qui se veut tactique, ça peut paraitre embêtant. Vient ensuite le fait que le jeu donne quartier libre (bon, les quartiers ont tendance à s'emplir cependant durant la partie ;) aux joueurs : c'est bon et mauvais à la fois : on montre ses qualités de bonimenteur et négociateur à tout va, on sort une logique de politicien, des chiffres qui parlent mais qui ne veulent rien dire... et puis on peut déséquilibrer le jeu si on fait n'importe quoi en donnant un trop fort avantage à un joueur. Bref, Chinatown est un jeu qui s'ouvre aux joueurs et il ne faudra pas y jouer avec n'importe qui. Jeu de négoce dit aussi "attention aux mauvais joueurs", le hasard pouvant les aider à pester encore plus (bon, ça ne m'est pas arrivé, mais moi je ne joue qu'avec des gens bien mon bon monsieur...) Un avantage réside en le fait que l'explication des règles tient en 2min et que le jeu reste donc accessible à tous tout en proposant une certaine richesse. Tant mieux : c'est le plus riche qui l'emportera ! Voilà, Chinatown, un bon jeu de négo avec du hasard dedans...
avatar

Liberté totale

| 18 mai 2017 | guizoguille
Un jeu de pure négociation, où tout (ou presque) est échangeable. L'explication du jeu est excessivement simple, ce qui en fait un jeu extrèmement abordable. En gros, on tire des quartiers, des boutiques, on négocie pour regrouper ses propores quartiers, histoire d'y construire les plus grosse boutique possible, et du coup on échange aussi les boutiques pour en avoir qu'un ou deux types différents! Reste une part de chance à ne pas négliger, car quand on tire les emplacements ou les boutiques que l'on souhaite, les négociations sont tout de suite plus simple. Et cela peut parfois être frustrant (je veux dire quand on ne tire pas ce que l'on veut). Au final, si tout le monde joue le jeu, on passe un très bon moment à tenter d'expliquer aux autres pourquoi noter offre est la plus intéressante et pas celle du fourbe d'à coté!! Bef, un bon jeu.
Voir plus d'avis
Critique de Chinatown

Critique de Chinatown

10 mai 2008 70 Critiques

Sorti en 1999, Chinatown était devenu un jeu recherché et quasi introuvable. Mais Filosofia, toujours à l'écoute des joueurs, a...

En savoir plus
Chinatown négocie un nouveau virage...

Chinatown négocie un nouveau virage...

Voir plus d'articles
baselunaire

baselunaire

baselunaire

18 oct. 2008

Une sacré bonne tranche de bonne humeur... dur, dur de faire des affaires avec Sébastien, mais s'il donnait son avis, il aurait peut etre le meme sur moi hihihi. En tout cas, ça a négocié sec dans tous les coins. Raf, lui, menait sa vie tranquilou...


En savoir plus
Le Zeptien

Le Zeptien

Le Zeptien

16 juin 2008

Non, pas de score pour cette partie de Chinatown, jeu que j'installais pour la première fois sur la table. Pas de score car dans les explications de règles, j'ai omis de préciser comment connaître le nombre total de tuiles qu'il y a pour chaque boutique...


En savoir plus
limp

limp

limp

1 mai 2008

Chinatown que je découvre. Hasard et négoce pour un jeu vite expliqué et pourtant assez riche... Je termine dernier mais ça n'a en rien géné mon appréciation du jeu...


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu Enregistrer une partie

Variantes de produit

Chinatown

Chinatown

  • Sortie : 1 janv. 2008
Auteur(s)
Karsten Hartwig
Illustrateur(s)
Franz Vohwinkel
Editeur(s)
Alea, Ravensburger
Chinatown

Chinatown

  • Sortie : 1 janv. 2008
Auteur(s)
Karsten Hartwig
Illustrateur(s)
Mathieu Leyssenne
Editeur(s)
Filosofia