Antiquity

10 févr. 2008 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
4
Date
10 févr. 2008

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 14 ans
Durée
120 minutes
Mécanismes
Conquêtes, Simulation, Placement
Thèmes
Ville, Historique, Antiquité
Date de sortie
1 janv. 2011
Auteur(s)
Jeroen Doumen, Joris Wiersinga, Herman Haverkort, Corné van Moorsel
Illustrateur(s)
Ynze Moedt
Editeur(s)
Splotter Spellen

Scores

# Nom Score
1 Meeeuuhhh
2 Le Zeptien
3 palferso
4 Henri-Pierre
Réagir à cette partie de jeu

Il y a 8 commentaires

Le Zeptien
By Le Zeptien | 10 févr. 2008 00:00

Nouvelle partie de Antiquity, cette fois à 4. Henri-Pierre, venu se joindre à nous, fut donc le nouvel initié à ce gros jeu. L'explication demande certes du temps (et cela fit aussi du bien à Meeeuuhhh et moi) mais comme HP est du genre rapide d'esprit, nous avons pu rapidement ensuite entamer les hostilités.

Car hostilité il y a eu, et rapidement, les joueurs ont commencé à lorgner vers les contrées lointaines, celles qui hélas, sont aussi convoitées par les voisins. Ayant une idée précise du Saint que j'allais choisir (San Nicolo), j'avais dans l'idée de préparer ma position en gardant le suspense sur mon choix de Saint. Mais...je me suis un peu emberlificoté dans mes choix de bâtiments, et surtout, j'ai sous-estimé les effets de la famine.

Résultat : je voyais les autres aller plus vite que moi, en particulier dans leur expansion, si bien que de gros ennuis pour moi se pointaient à l'horizon. Palferso avait choisit San Giorgio, Meeeuuhhh San Christofori et HP Santa Maria.

Pour moi, les choses se compliquaient, surtout que ma cité se recouvrait de tombes, au point que mon bâtiment "Explorer" et un "Cart" furent recouverts. Je parviens néanmoins in extremis à creer une seconde ville (que je dois hélas installer dans mon arrière pays), avec la cathédrale de San Nicolo (enfin !), l'hôpital et le grenier. Cela me permit de souffler un peu niveau tombe.

Le Zeptien
By Le Zeptien | 10 févr. 2008 00:00

Mais cela ne pouvait résoudre tous mes problèmes. En fait, à l'aide de leurs auberges plus nombreuses que les miennes, Meeeuuhhh et Palferso se sont jetés comme des morts de faim sur mon espace vital, en etouffant progressivement mes possiblité territoriales.

Mais pendant ce temps, la carte se mit à ressembler à un immense champ de bataille recouvert de petites tuiles avec un crâne, symbole de la pollution. Car evidemment, plus il y a de cités, plus on consomme, plus on prend à la nature...et plus ont pollu...et je sentais confusément que le jeu commençait à nous prendre à la gorge !

Palferso est sans doute le joueur qui s'est approché au plus près de la victoire, échouant d'un rien dans une stratégie qui necessitait de se montrer très précis, et surtout de ne pas se louper ! Hélas pour lui, une toute petite erreur de rien l'empèche de finir son plan, et il a basculé ensuite dans une spirale infernale (celle des tombes) qui l'obligeaient à couvrir de nombreux bâtiments de sa cité initiale...sans avoir fait de seconde cité. Cela annonçait la fin pour lui.

Meeeuuhhh, en revanche, semblait prendre une sérieuse option sur la victoire, alors que Henri-Pierre, qui s'est très bien débrouillé (il a d'ailleurs posé quelques sérieux problèmes territoriaux au maestro lui-même) pour sa première partie, était loin de l'un de ces deux objectifs, mais aurait pu en réaliser au moins un.

Le Zeptien
By Le Zeptien | 10 févr. 2008 00:00

Mais nous avons arrêter la partie avant son terme en raison de l'heure tardive. Trois heures de jeu quand même, ponctuées de nombreuses discussions sur le jeu et les tactiques de placement, de petits commentaires moqueurs ("alors, on a des petits problèmes de famine ? Ooooh, c'est joli toutes ces petites croix dans ta cité...c'est une plantation ?") interogations, ("Mince ! mais comment je vais faire ?"), d'indignations("Hé ! mais c'est chez moi là !") et de petites pauses aussi (merci à Mademoiselle A pour cette bonne part de gateau au chocolat recouvert de crème anglaise)...bref, Antiquity, non seulement il y a de l'interactions et du "chauffage de neurone", mais en plus, c'est très vivant.

Bon, tout le monde reconnait quand même que question manipulation, c'est pas simple. Question visibilité, j'ai toujours un peu de mal, mais cela dit, quand il y a plein de tuiles avec des crânes, c'est simple a repérer...et justement, il y en avait plein autour de mes champs (dans les champs aussi) et autour de mes cités (autour de celles des autres aussi, mais ce n'était pas mon problème !) ça m'a simplifié la tâche ! :-)

Pas de vainqueur donc pour cette partie très agréable, mais un Mr Meeeuuhhh qui aurait peut-être pu l'emporter...ou bien il est possible aussi que le jeu nous aurait tous tués !

Le Zeptien
By Meeeuuhhh | 10 févr. 2008 00:00

Oui, je pense que le jeu, au rythme auquel nous polluions, nous aurait tué bien avant que je ne puisse remplir mes conditions de victoire. Parce que j'avais très peu de place pour mettre mes six points de pollution, et il me fallait conserver propre trois lacs, je manquais de bois pour lancer les pêcheries simultanément, je ne pouvais pas trop dépenser de nourriture pour faire des auberges, il me fallait en faire pour aller mettre en valeur mon arrière pays, bref, c'était compliqué. Il m'aurait fallu beaucoup de temps, et ce temps-là, je ne l'avais pas. Je pense qu'en fait, la meilleure option pour moi était de me vouer à un autre saint et de finir d'étouffer l'espace vital de M. Le Zeptien...

A noter que M. Palferso a délibérément pris de gros risques, ce qui lui a coûté la victoire, mais qu'il n'en était pas loin du tout, comme de bien entendu.

Le Zeptien
By palferso | 10 févr. 2008 00:00

Oui. On voit bien à la lumière de ces commentaires (déjà étonnement éclairés et subtils de la part de joueurs qui n'en sont qu'à 2 parties d'un jeu aussi riche et complexe...) à quel point Antiquity est un monstre dans le sens où quelles que soient les options prises (et on a une liberté énorme pour ce faire...), les problèmes surgissent toujours et surtout souvent où on les attends le moins (problèmes d'espace, problèmes de main d'oeuvre, problèmes de rythme, problèmes de pollution, problèmes de famine, problèmes d'ordre du tour, etc., etc. et je ne parle même pas des problèmes soulevés par les autres joueurs...).

HP s'est effectivement très bien débrouillé pour une première partie en assimilant très vite les mécanismes et en voyant très bien au fur et à mesure du déroulement du jeu certains méandres tortueux du monstre tout en devinant leurs désagréables implications... ;)

Le Zeptien
By palferso | 10 févr. 2008 00:00

De mon côté, j'ai voulu effectivement d'emblée prendre de gros risques en annonçant immédiatement un San Giorgio que je comptais mener jusqu'au bout (au revoir donc à un éventuel effet de surprise...) et en une seule ville ce qui me laissait 7-8 tours d'espérance de vie au plus. Une erreur grave m'a fait prendre un tour dans la vue, tour qui m'a été fatal vu qu'à 4, la famine en une seule ville est plus que chaude à gérer (et à San Giorgio qui plus est...). Je voulais donner une durée de vie limitée à mon jeu d'abord pour que la partie ne dure pas trop et ne soit pas trop lourde pour un débutant et ensuite parce que j'adore jouer à la limite et que j'aime cette possibilité que te laisse Antiquity de décider du laps de temps dont tu disposes pour gagner. Dans mon cas, ou bien je gagnais en 7 tours en définitive, ou bien je mourrai. C'est le second cas qui est arrivé... :)

Vivement la prochaine avec tout ou partie de ces talentueux joueurs afin que l'on ne perde plus autant de temps avec l'explication des règles. ;)

Le Zeptien
By Le Zeptien | 10 févr. 2008 00:00

J'y songe...il serait amusant de rajouter des tuiles tombes dans ta boite de jeu...on y marquerait le nom des joueurs qui ont perdu un jour uniquement contre le jeu...comment ça j'ai un humour tordu ? mais pô du tout...et j'l'assume en plus...:-)

Le Zeptien
By palferso | 10 févr. 2008 00:00

:) Très bonne initiative!