A la dérive

7 /10 (2 notes)

C'est la fin du monde pour les pingouins. La banquise fond à vue d'oeil car l'homme pollue la mer.

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Les joueurs doivent réussir à bien positionner leurs pingouins sur les tuiles de banquises là où se trouvent les poissons. Ces poissons permettent aux joueurs d'accumuler des cartes parmi lesquelles se trouvent les précieux oeufs nécessaires à la sauvegarde de l'espèce.

De plus, pour s'assurer une place bien au frais sur les banquises, il faudra pousser ses adversaires à la mer pour s'approprier les derniers bouts de glace restants.

après avoir terminé la mise en place du jeu, les joueurs reçoivent chacun une carte à leur couleur ainsi que les trois figurines correspondant à cette couleur mais aussi les quatre cartes d'action aux bordures de couleurs qui sont placées à gauche de la carte du joueur.

Ils reçoivent au hasard une carte animal chacun. Celui qui reçoit l'empereur sera le Premier Joueur.

Le tour de jeu se fait en trois étapes :

1- Pioche de nouvelles cartes (autant que de poissons récupérés par ses pinguins. On ne garde que jusqu'à deux des cartes ainsi piochées: une va dans sa propre défausse, l'autre au dessus de sa pile de pioche)

2- déroulement des actions : chaque joueur pioche 4 cartes depuis sa pioche (ce nombre peut varier en fonction des cartes détenues) et chacun peut en jouer une à tour de rôle (carte action. Les cartes oeufs ne servent qu'à avoir des points en fin de partie).

3- dérive et le mouvement des animaux deux tuiles, connues en début de tour, se détachent et partent à la dérive. Les animaux qui s'y trouvent sont perdus).

La partie se termine à la fin du tour de jeu où il ne reste que 2 cartes de banquises au centre de la table. Les joueurs calculent le nombre total des oeufs en leur possession. Ce nombre est additionné aux pingouins se trouvant toujours sur les tuiles de

banquises restantes. Chaque pingouin toujours debout vaut quatre points additionnels. La carte « empereur » vaut également trois points à la fin de la partie pour celui qui la possède.

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 8 ans
Durée
45 minutes
Mécanismes
Deckbuilding
Thèmes
Animaux
Date de sortie
1 janv. 2010
Auteur(s)
Steven Faille
Editeur(s)
Diceless Games

avatar

Deckbuildez en famille !

| 18 mai 2017 | limp
Quand "Pingouin" rencontre "Dominion"... Petit jeu familial à la boite carrée rappelant un bloc de glace, "A la dérive" propose un plateau de jeu à base de tuiles (pas assez épaisses pour rester bien droites) pour former un plateau de jeu qui n'aura de cesse de se réduire et où chercher du poisson pour se nourrir ou même rester sans tomber à l'eau deviendra de plus en plus ardu, mais aussi à base de cartes, que vous allez ajouter petit à petit à votre jeu, pour, par exemple, vous déplacer plus facilement, embêter vos chers voisins, ou encore gagner des points de victoire en fin de partie (et encore : je ne vous raconte pas tout)... Plaisant à pratiquer, léger pour les gamers et déjà assez ambitieux pour le jeune public, "A la dérive" est un bon petit jeu tremplin d'un petit éditeur dont les formulations dans le livret de règles révèleront l'origine québecoise. Un petit mélange entre le deckbuilding et le jeu de plateau : c'est rafraichissant. Ca mérite l'attention...
avatar

Ce ne sont pas des pingouins...

| 18 mai 2017 | BDB13
Attention : confusion fréquente en français. Ces animaux ne sont pas des pingouins, mais des manchots.
Voir plus d'avis
Ne soyez pas manchots...

Ne soyez pas manchots...

A la dérive : l'article

A la dérive : l'article

Dominion en famille sur un plateau, avec des pinguins...

Dominion en famille sur un plateau, avec des pinguins...

Voir plus d'articles