Critique de Mexica

“Là, où l'aigle posé sur un figuier de barbarie vivant sur l'eau, mange un serpent, vous vous poserez et vous construirez votre ville !”

Matériel

Le matériel est tout simplement magnifique.

Pour une environ 40 euros, ce jeu pèse un poids plus que conséquent, en grande partie à cause de ses Temples Aztèques en résine pleine.

Rien qu'a l'ouverture de la boite, on est enivré par l'odeur, c'est très différent des autres jeux, on se retrouve submerger par la senteur typique de la résine et je peux vous dire que l'odeur reste avec le temps.

Il y a aussi un petit peu de bois la dedans pour rajouter de chaleur à coté de la froideur de la pierre.

Idem pour le carton, il fallait bien qu'il y ait des éléments en carton, mais la qualité y est aussi, autant au niveau visuel qu'en épaisseur.

Mais rentrons maintenant un peu plus dans les détails de la boite. Pour ne pas laisser en reste ceux qui ont déjà l'ancienne version, je vous propose de faire l'énumération du matériel, mais aussi de le comparer à l'ancien en même temps.

  • Un plateau de jeu d'une taille plutôt grande pour 4 joueurs et un quadrillage bien visible pour marquer les emplacements. Sur ce point il n'y a pas vraiment de différence avec l'ancienne version, si ce n'est des couleurs légèrement plus vives et un grain plus fin.

  • Des tuiles “Eaux” de 2 cases (37 pour être précis), ainsi que des tuiles “Eaux” de 1 case (seulement 6). Encore une fois rien de vraiment différents par rapport a l'ancienne édition.

  • Un lot de Temples Aztèques au couleur des joueurs (ce qui en fait quand même 72 au total), en résine pleine qui procure une agréable sensation de manipulation, les couleurs ne sont pas criardes, elles restent bien dans le thème, il y a du rouge ocre, du jaune sable, du bleu-gris et de l'anthracite. Bref, des couleurs proches de la pierre qui viennent donc se rajouter à la sensation tactile des Temples. On a vraiment le sentiment de manipuler de petits cailloux finement sculptés. La couleur n'est pas d'un seul bloque et elle a des effets d'ombre. Pour ceux qui ont l'ancienne version, vous vous doutez qu'a ce niveau il y a une véritable différence, pour ceux qui ne l'ont jamais vue il s'agissait de Temples en plastique brut avec des couleurs un petit peu “flash”.

  • Les pions, ou en tous cas les personnages maintenant. Chaque joueurs a le sien dans sa couleur propre de plus ils sont à l'effigie de grand prêtre Aztèques (Pilli Mexica) se qui permet de mieux appréhender le rôle que le fameux “meeple” va jouer sur le plateau. Dans l'ancienne version, il s'agissait de “cylindre”.

  • Des cubes en bois, toujours avec les couleurs respective de chaque joueur qui servent autour du plateau sur la piste de scoring. Pas de différences avec la version précédente (mis a part les couleurs).

  • Vous trouverez aussi une série de 11 ponts en bois. Pour l'ancienne version il s'agissait de jetons en carton à poser directement sur le plateau. La nouvelle version apporte donc du relief au plateau et va à merveille à coté des différentes Temples qui vont fleurir un petit peu de partout sur le plateau.

  • 15 “jetons” Calpulli qui permettrons de valider la construction des quartiers sur l'île de Mexica. Pas de véritable différence avec la version précédente, mis a part un graphique légèrement retravaillé.

  • Ne pas oublier les 4 aides de jeu qui permettent de manière rapide et efficace de faire le setup de chaque joueur et la mise en place de chaque manche.

  • Il reste les 12 jetons actions qui permettent de “temporiser” les actions au cours des différents tours de jeu.
  • Vous l'aurez compris, la ligne de conduite de cette édition est clairement l'immersion, avec du matériel de qualité et qui essayera autant que possible de vous donner l'impression que vous construisez vous-même les Temples en transportant les pierres par vous même.

    Si vous souhaitez voir le travail effectué sur cette nouvelle édition en image, vous pouvez vous rendre sur le “C'est dans la Boite” du jeu.

    Règles

    Il s'agit d'une règle en grand format, qui se lit rapidement.

    Il y a une petite partie historique au début, afin de bien se mettre dans le thème. Puis, vient la règle en elle-même, sur 4 colonnes par page avec des illustrations régulières pour bien illustrer les descriptions, une très bonne utilisation des encarts de couleur pour séparer les catégories de manière harmonieuses. Une règle agréable à lire.

    Mise en place :

    Pas grand chose à faire, si ce n'est de déployer le plateau en fait, je pense que le plus difficile c'est de se mettre d'accord sur sa couleur.

    Ensuite on retourne son aide de jeu et on fait son “setup” de 1ère manche.

    Il faut mettre 8 jetons calpulli en jeu, ce seront les régions à fonder pour la 1ère manche, pour plus de facilité il faut les mettre dans l'ordre croissant.

    Une fois que tous les joueurs ont prit leurs 3 Temples de niveau 1, leurs 3 Temples de niveau 2, leurs 2 Temples de niveau 3 et leur Temple de niveau 4, on commence les hostilités.

    Déroulement du jeu :

    En commençant par le plus vieux autour de la table (ou le moins jeune au choix de la façon de le dire), on pose son Pilli Mexica sur le temple du milieu et on peut faire 6 actions.

    Mais que peut-on faire avec les 6 actions en question. Ils ont pensé à tout, c'est indiqué sur les aides de jeu.

  • Pour 1 action, on peut construire un canal (peut importe qu'il soit de 1 ou de 2 cases, ça ne coûtera quand même qu'une seule action). Cependant quand il n'y en a plus, il n'y en a plus. Le canal peut-être construit n'importe ou sur le plateau, du moment que la région n'a pas été “revendiquée”.

  • Pour 1 action, on peut construire un pont. Comme pour les canaux, il peuvent être construits n'importe où, ou presque, il n'y a que 3 règles à respecter pour les ponts. Il ne doit y avoir personne dessus, ils doivent relier 2 portions de terre, ils doivent passer au dessus de l'eau. Par contre quand il n'y en a plus en stock, les ponts commencent à bouger. Cependant, ils ne peuvent être déplacés qu'à partir du moment où il n'y en a plus en stock, pas avant.

  • Pour 1 à 4 actions, on peut construire un Temple. Dans ce cas, son Pilli Mexica doit être dans la région en question et il doit bien sur rester une place de libre dans cette région. Construire un Temple de niveau 1 coûte une action alors que celui de niveau 4 vous coûtera 4 actions (donc, 1 action par niveau).

    pour 1 action, on peut se déplacer d'une case. Soit vers une case vide, soit vers un pont, soit depuis un pont vers une case vide.

  • Pour 1 action, on peut aussi se déplacer d'un pont a un autre du moment que les 2 ponts sont reliés par de l'eau et qu'il n'y a rien entre les 2. A toutes fins utiles, nous sommes sur un île et il est tous a fait possible de passer par l'eau qui entour l'île.

  • Pour 5 actions, on a la possibilité de se “téléporter” n'importe où sur le plateau. Cela permet, entre autre, d'éviter les situations de blocage.

  • Pour 1 action, un jeton action peut être récupéré (maximum 2 jetons par tour)
  • Il existe aussi 2 autres possibilités qui ne nécessitent pas d'action.

  • Utiliser un jeton “action” qui vous en donnera une de plus

  • Fonder un quartier, qui le “scellera” définitivement (mais qui n'empêche pas de construire des Temples dedans)
  • Chaque joueur va donc utiliser ses 6 points d'action, puis ça passe au joueur d'après et ainsi du suite jusqu'à ce qu'un joueur ait rempli les conditions de fin de la première manche. Ces conditions sont : plus aucun jeton Calpulli disponibles et au moins un joueur qui n'a plus de Temple devant lui.

    Un premier décompte est alors effectué puis, tout le monde prend les Temples mis de coté au début de la partie et les ajoutent à ses Temples disponibles et les 7 derniers jetons Calpulli sont mis en place. C'est parti pour la 2nd manche, qui se déroule de la même manière.

    Contre toute attente, le vainqueur à la fin est celui qui aura la plus de point de victoire.

    Durée de vie

    Très franchement la durée de vie est courte, même en utilisant le jeu avec parcimonie, on se rend vite compte que le jeu est très mécanique et que certain joueurs vont le “subir”. Et forcement, un joueur qui aura subit le jeu vas être très réticent à recommencer.

    D'un premier abord, il semble familial et très accessible, ce qu'il est en effet. Il peut être utilisé avec des enfants de 10 ans comme indiqué sur la boite. Mais à partir du moment où un joueur aura bien compris le mécanisme pour marquer des points se sont les autres joueurs qui vont sentir le jeu de manière négative.

    Donc pour moi, la durée de vie est assez faible vu que…. (les joueurs peuvent rapidement être dégoûté du côté opportuniste du jeu et qu'il n'y a pas 37 manières de remporter la victoire… C'est généralement le plus opportuniste qui l'emporte…)

    Le conseil de Jedisjeux

    Ne faite pas de partie à 2, contrairement à ce qui est indiqué sur la boite. Le jeu n'est vraiment pas prévu pour 2 joueurs, rien que la torture de la mise en place à 2 joueurs vous annonce clairement la couleur. De plus, sur une partie a 2 joueurs, il y en aura clairement un qui sera “opportuniste” et l'autre ne pourra que “subir”. Donc c'est une très mauvaise configuration.

    Les jetons “Actions”, ne laissez jamais quelqu'un en avoir plus de 4 devant lui, quitte à sacrifier des actions que vous auriez faites, il est trop dangereux de laisser un joueur les accumuler, car autant on ne peut en avoir que 2 par tours, autant on peut très bien tous les avoir chez soi et surtout tous les utiliser au même tour (il y en a quand même 12). Certes, statistiquement, le joueur aura eu le même nombre d'action que les autres joueurs cependant il aura l'équivalent de 2 ou 3 tours de jeu en un seul tour, se qui peut lui permettre de mettre fin à la manche ou à la partie avant même que vous ayez finis de faire ce que vous aviez prévu..

    Avis de la rédaction

    avatar
    Le matériel est sublime, réaliste, immersif. Les règles sont simples à assimiler et simples à jouer, ce qui en fait un jeu abordable et facile à sortir. Pour avoir fait plusieurs partie dans plusieurs configurations, c’est un jeu qui va en frustrer plus d’un, car contrairement à ce qu’on peut penser, ce n’est pas le plus actif qui marquera le plus de point, mais bien le plus opportuniste. Autant le matériel nous emmène en voyage autant, après 5min de jeu, on ne voyage plus du tout. On rentre dans un jeu purement mécanique et c’est très dommage.
    avatar
    Ce jeu est bien trop opportuniste pour moi. J’aime construire des choses, je m’amuse à créer les quartiers, en plaçant au mieux les choses, mais j’avoue, je déteste voir que tout ce que j’ai passé plusieurs actions à faire finir simplement par être volé par quelqu’un. Je n’ai rien contre l'interaction, j’aime certain jeu méchant où on peut se pourrir l’un l’autre, mais voir tout mon empire s'effondrer en 5 min, ça me déprime… Le jeu et sa règle m’ont donné énormément envie d’y jouer, mais la réalité des parties non. Bref, le jeu n’est clairement pas pour moi et si vous êtes comme moi, ne vous y risquer pas. Au niveau du mode 2 joueurs, pour moi il a été créé pour faire plaisir et n’a pas vraiment d’intérêt (comme précisé dans l’article). Par contre, il n’y a rien à dire, le travail d’édition fait par Super Meeple sur ce jeu est superbe!!! Et j’ai hâte de voir ce qu’ils vont nous proposer pour la suite!!
    Réagir à cet article

    Il y a 1 commentaire

    jedisjeux
    By Bardatir | 15 oct. 2015 14:01

    Un jeu d'escrocs quoi ! J'ai du mal a voir le rapport entre la durée de vie et l'opportunisme.

    C'est un jeu qui ne fait pas dans la dentelle, mais je comprends tout a fait que certains y jouent beaucoup.

    Il est si facile de se faire rouler dessus dans Tigre & Euphrate, et pourtant c'est un jeu immense.